Les équipes créatives ont un plan pour chaque étape de leur production. Chacune des séquences d’un jeu a un but précis conduisant à une réaction émotionnelle, du moins sur le papier. La narration et les outils audiovisuels traduisent ensuite cette émotion à l’écran. Ainsi, la narration est l’un des éléments-clés des principales licences du studio Quantic Dream.

Cependant, en l’absence d’un outil pour mesurer les émotions d’un joueur en temps réel, il est impossible de vérifier l’efficacité de tels procédés. Seul le sentiment général du jeu est quantifiable, ce qui signifie que statistiquement, l’émotion ressentie par la majorité des joueurs deviendra la référence pour qualifier le contenu.

Grâce à la psychologie cognitive et à l’étude de la perception, nous savons que l’apprentissage chez l’être humain est intimement lié aux émotions. Ces dernières illustrent des traits de personnalité et sont le résultat d’expériences passées. Chaque individu réagit à sa façon à une situation donnée. En bref : pour qu’un contenu devienne mémorable, le joueur doit ressentir des émotions.

Grâce à la technologie d’OVOMIND, les réactions émotionnelles deviennent interactives et les concepteurs de jeu peuvent évaluer leurs créations en direct. Par exemple, si l’une des séquences d’un jeu est censée susciter la joie mais qu’aucun signe de joie n’est détecté, l’IA peut proposer d’ajouter des effets audiovisuels afin d’atteindre ce but. La séquence devient ainsi mémorable non seulement pour la majorité, mais aussi pour chaque individu !

Émotions et game design : rejoignez la communauté OVOMIND en vous inscrivant à notre newsletter. Faisons de la révolution du gaming une réalité.